poesie urbaineDe l'antiquité à nos jours, la ville a inspiré les poètes. Juvénal, déjà, la présentait comme monstrueuse et remplie d'aigrefins…Après la révolution industrielle, elle accueille les migrations ouvrières, la misère, mais reste pour beaucoup d'écrivains, un monde fourmillant, les rues, un lieu de flânerie, de rencontres, de sensations renouvelées. A l'ère des mégalopoles, l'espace urbain, saturé d'effervescence, suscite chez le poète, tantôt questionnement ou stupeur, tantôt le constat d'un monde sans illusion.


OPAC Sélection de notices