bibbobignyptBibliothèques: jusqu'où aller? : Un article du 13 septembre 2018 dans « Libération » pose la question de la fracture numérique.

Laurène Pain-Prado, responsable du numérique dans une bibliothèque de Bobigny,  raconte comment son service devient peu à peu le dernier recours pour des usagers démunis face au tout-informatique.

«En tant que bibliothécaire, on n'a pas un rapport administratif aux gens»

Elle est notamment en charge des dix ordinateurs en libre-service au premier étage du bâtiment. Un équipement qui constitue le seul point d'accès gratuit à l'informatique et Internet dans cette ville de 51 000 habitants. Mais le travail de Laurène Pain-Prado, 31 ans, va bien au-delà. Tous les jours, elle aide des usagers, souvent démunis, à remplir des demandes de prestations sociales. CAF, CMU, RSA, autant de sigles qui n'ont (presque) plus de secrets pour elle. Car si la dématérialisation des procédures s'accélère, la fracture numérique, elle, demeure.

Tout autant bibliothécaire qu'assistante sociale, la jeune femme raconte dans un article, ce bricolage permanent pour faire subsister un semblant de service public. (Source Libération)

En savoir +  >>>